Nos ateliers

Un weekend de danse adaptée, dirigé par le chorégraphe Dimitri Tsiapkinis Ateliers  du samedi 10 au dimanche 11 juin 2017  (14h-17h)

Sur inscription, places limitées à 20 participants

  

Proposition pédagogique en lien avec l’événement artistique Newtopia dirigé par Dimitri Tsiapkinis

 

Ateliers ouverts à toutes celles et tous ceux qui agissent dans le domaine des pratiques   artistiques accessibles ; artistes, animateurs, éducateurs et professionnels de santé.

 

Projet de pratique artistique piloté par l’association Fusion Danse  Handicap  de Mélesse.

Nous vous invitons à partager un temps fort d’échanges et de pratique avec Dimitri Tsiapkinis, destiné aux jeunes danseurs de l’association Fusion Danse Handicap de Melesse. L’un des objectifs que porte avec force l’association Fusion Danse et Handicap est celui de favoriser l’accès de tous les publics aux pratiques artistiques et notamment d’être un lieu ressource, d’expérimentation de nouvelle formes de travail artistique. L’association travaille activement à rapprocher les initiatives, en développant les capacités d’innovation, les collaborations, les coopérations et la mise en réseau de toutes celles et tous ceux qui agissent dans ce domaine.

   

Historique Newtopia :

Newtopia est un projet de longue durée qui a lieu au CHRU de Tours en milieu psychiatrique. Dimitri Tsiapkinis a dirigé ces ateliers pendant 5 ans sous la direction de Bernardo Montet, au Centre Chorégraphique National de Tours (CCNT), et quatre ans au sein de l’association artistique Omnivion / Arts d'être corps. (En 2011-2012, aussi avec l’Hôpital psychiatrique de Château-Renault). L'objectif vise à déployer l'expressivité et la créativité des personnes souffrantes de psychopathologies et des soignants, à travers le mouvement. Les outils pédagogiques principaux reposent sur les fondamentaux de la danse contemporaine. En 2015, Dimitri Tsiapkinis a réalisé une recherche universitaire Master 2 qui porte précisément sur ce projet pédagogique. Il s’agit d’une enquête auprès de l’équipe soignante sur la pertinence d’un atelier de danse contemporaine en milieu psychiatrique. Il est téléchargeable ici :

 http://bdigital.ufp.pt/handle/10284/4645

 

La Pratique :

Deux jours d’explorations d’états d’être à travers le mouvement dansé.

L’atelier commence avec un échauffement qui inclut :

  • Se relier à sa corporéité : Prendre corps – être corps. Stimulation sensorielle par mobilisation et assouplissement des fascias.
  • Assumer sa puissance à travers les appuis et l’immédiateté : Exercices de tonicité du tronc et pratiques qui promeuvent une attention élevée.
  • Eveiller sa vitalité par des traversées de l’espace rythmées.

Travail postural en lien avec l’expressivité personnelle (phrases dansées et improvisations) :

  • Ancrage au sol et coordination entre le tronc et les membres à travers la fluidité et/ou la pulsation
  • Enrichissement de la perception spatiale

Atelier créatif

  • Stimuler l’intégration et la spontanéité en improvisant sur les matières du cours
  • Explorer diverses approches dramaturgiques du mouvement en solo, duo ou en groupe.

Recherche somatique (en option)

  • Application possible d’éducation somatique : toucher de relation sur soi ou sur un partenaire.